ITW_VisuFRx900-1.png

ODD et aménagement urbain: points de vue croisés de Certivéa et Green Soluce

D’ici à 2030, les 195 pays signataires des 17 objectifs de développement durable (ODD) s’engagent pour la planète, en trouvant des solutions durables pour réduire les externalités négatives qu’ils peuvent avoir sur le monde. Quels rôles doivent jouer les acteurs des villes de demain dans l’atteinte de ces objectifs ?

Pour l’occasion, Patrick Nossent, président de Certivéa et Ella Etienne-Denoy, Directrice Générale et Associée de Green Soluce prennent la parole dans Chroniques Urbaines™ pour vous apporter leurs points de vue sur l’interaction nécessaire entre les ODD et les projets immobiliers ou urbains.

 

Selon vous Ella Etienne-Denoy, quels sont les intérêts pour les porteurs de projets d’aménagement de s’intéresser aux ODD aujourd’hui ?

 Ella Etienne Denoy :

L’ONU a défini un cadre de référence international à l’atteinte d’objectifs en matière de développement durable (ODD), et ce dans tous les secteurs d’activité existants. Parmi eux, l’ODD 11 vient pour la première fois consacrer le développement urbain durable comme objectif en soi. Pour autant, tous les ODD interagissent et s’appliquent d’une façon directe ou indirecte à la ville et à l’aménagement.

Les ODD, déclinés à l’échelle nationale dans le cadre de l’Agenda 2030, expriment donc une vision universelle, intersectorielle dans laquelle tous les acteurs sont invités à s’inscrire afin de porter un langage commun.

Les ODD sont, à cet égard, une véritable opportunité de  renforcer une approche systémique donnant plus de force et de sens aux actions et projets menés.

 

Selon vous Patrick Nossent, comment les acteurs de la Ville et de l’Immobilier, désireux d’appliquer les ODD, peuvent-ils les mettre en œuvre opérationnellement ?

Patrick Nossent :

C’est tout d’abord grâce à ce langage commun, évoqué à l’instant par Ella. Celui-ci permettra une convergence de valeurs, et facilitera la prise en compte des ODD par les acteurs et par conséquent leur mise en œuvre opérationnelle !

D’un point de vue méthodologique, la démarche de certification est un outil opérationnel très efficace qui permet d’organiser tout projet d’aménagement pour atteindre les différentes cibles du développement durable de manière globale et transversale. À titre d’exemple, la certification HQE Aménagement proposée par Certivéa, grâce à sa structure complète incluant 19 thématiques, couvre ainsi l’ensemble des ODD sur les enjeux des territoires. La démarche HQE Aménagement, au travers du cadre d’analyse proposé, permet de fixer des objectifs pertinents contextualisés répondant aux besoins, contraintes, et opportunités du territoire, tout en s’adaptant aux attentes des parties prenantes.

En complément, les formations peuvent aussi être un puissant vecteur d’accélération de la mise en œuvre opérationnelle des ODD. Objectif : Faire monter en compétence les professionnels travaillant avec ou au sein des collectivités locales, les aménageurs ou les conseils en maîtrise d’œuvre.

 

Comment participez-vous à l’animation d’une telle démarche ODD, quel est votre rôle dans l’accompagnement des acteurs de la ville et de l’immobilier ?

Patrick Nossent :

Dans le cadre des activités de Certivéa, le travail d’animation se traduit concrètement par la production de référentiels accompagnant les acteurs du secteur à chaque étape du projet urbain, de la conception jusqu’à la réalisation.

Ensuite, la mise en œuvre d’outils d’évaluation par un expert tierce partie permet de garantir une analyse objective et fiable des projets d’aménagement. Nous aidons les acteurs à se corriger pour s’améliorer, et il n’y a rien de mal en ça, bien au contraire ! Comme j’aime le dire, ce qui ne se mesure pas, ne s’améliore pas.

Enfin, nous nous attachons tout particulièrement à travers notre activité, à valoriser l’exemplarité des projets et les bonnes pratiques des acteurs afin d’encourager le plus grand nombre à les adopter.

Ella Etienne-Denoy :

Chez Green Soluce, nous avons identifié une méthodologie d’application répartie en quatre bonnes pratiques récurrentes que nous proposons à nos clients. La première bonne pratique est de réussir à lier la stratégie RSE/RSO et les ODD, en s’aidant notamment d’un tableau de correspondance entre le plan d’actions RSE/RSO et les ODD auxquels ils contribuent. La deuxième bonne pratique est de savoir hiérarchiser les différents ODD afin de rendre son engagement d’autant plus lisible sans trop s’éparpiller. La troisième bonne pratique est d’utiliser ces ODD dans le cadre de sa démarche d’innovation, pour réussir à faire évoluer son modèle d’affaire/d’organisation et voir comment on peut répondre à des problématiques parfois oubliées. Enfin, la quatrième bonne pratique est de bien communiquer sur ces objectifs, à la fois en interne pour créer une acceptation commune autour de ceux-ci mais aussi en externe. Green Soluce cherche à appliquer au maximum ces démarches, dans le but de faciliter et d’accélérer ensemble la transition durable et inclusive des villes.

 

Propos récoltés et retranscrits par Elodie Gouhir pour Chroniques UrbainesTM.

Pour plus d’informations sur l’immobilier et la ville agile de demain, prenez contact avec Green Soluce et découvrez nos offres de services ici.

 

Green SoluceODD et aménagement urbain: points de vue croisés de Certivéa et Green Soluce
Share this post