FR_ENx700.jpg

Mobility As a Service (MAAS) : Quelle réalité opérationnelle ? Rencontre avec Denis RAMBAUD, Vice-Président de Mulhouse Alsace Agglomération- Délégation Transports et mobilités

La transition vers une mobilité « servicielle » est l’une des grandes évolutions de la mobilité et des transports à l’œuvre aujourd’hui. Le MaaS (Mobility as a Service), que le CEREMA définit comme « un système intégré proposant information, réservation, achat et validation, pour un panel de services de mobilité le plus étendu possible », participe de cette transition. On dénombre désormais une quinzaine d’applications du MaaS en Europe, un phénomène en croissance, en particulier dans les grandes agglomérations. Mais au-delà du concept, quelle réalité le MaaS peut-il recouvrir sur le terrain ?

Pour en savoir plus, Chroniques Urbaines a rencontré Denis Rambaud, Vice-Président de Mulhouse Alsace Agglomération délégué aux transports et aux mobilités, qui a partagé avec nous son retour d’expérience sur le Compte Mobilités, initiative pionnière de MaaS en France lancée en 2018.

 
Que signifie le MAAS tel qu’il a été mis en place à Mulhouse Alsace Agglomération ? Quelles ont été les principales motivations à la mise en place du Compte Mobilité, et les fonctionnalités qu’il offre ?

 Denis Rambaud : Le Compte Mobilité est un logiciel serviciel, né dans le cadre d’un travail de réflexion sur l’offre de transports dans l’agglomération, et sur les services dont ont besoin les usagers en la matière. La première motivation était de conquérir de nouveaux usagers des transports en commun, le taux d’utilisation de ces derniers étant seulement de 12%. Il s’agissait d’inciter les individus à utiliser des moyens de transports qu’ils n’utilisent pas habituellement.

Nous cherchions à lever deux grands freins que nous avions identifiés à l’utilisation de moyens de transports en commun : l’absence d’offre adaptée au bon moment pour se rendre à la destination souhaitée, ainsi que la perception par les usagers de moyens de transports réservés aux spécialistes.

Avec le Compte Mobilité, l’idée était de proposer un « couteau suisse » de services de mobilités, accessible via une application sur smartphone. Les fonctionnalités intégrées dès le début étaient le bus, le tramway, les services d’une coopérative d’autopartage, les vélos en libre-service, auxquels ont été ajoutées ensuite des solutions de parking. De cette manière, nous cherchons à faire correspondre notre offre aux besoins du maximum de nos concitoyens.

 
Après un an de déploiement, quel bilan tirez-vous de la prise en main du Compte Mobilité par les usagers ? Dans quelle mesure le MAAS contribue-t-il effectivement à la transition écologique de Mulhouse Alsace Agglomération ?

Denis Rambaud : Les résultats dépassent nos prévisions. Le Compte Mobilité compte aujourd’hui 4000 abonnés1, avec une hausse de 15% par mois en moyenne depuis sa création.

Les usagers veulent bien goûter aux différentes propositions qui leur sont faites en termes de modes de transports : 14% utilisent l’autopartage, une part en très nette hausse (de 100 à 500 usagers en un an), 2/3 utilisent l’application pour les services de stationnement et 2/3 des usagers utilisent le réseau de bus. Surtout, 2/3 des usagers utilisent désormais un service de plus que ceux pour lesquels ils s’étaient inscrits initialement. Ainsi, l’application permet bien de faire découvrir de nouveaux modes de déplacement aux usagers. Elle contribue à faire comprendre à chacun qu’il n’est pas bloqué dans son mode de déplacement.

Le Compte Mobilité présente trois grands avantages pour les usagers. Il permet de simplifier les démarches d’inscription, de fournir une information centralisée sur de nombreux modes de transports et de garantir le meilleur prix pour se déplacer. La garantie du meilleur tarif est permise par le paiement en fin de mois, post-usage, concilié à une application automatique du tarif le plus avantageux (unitaire ou abonnement), selon la fréquence d’utilisation effective de chaque moyen de transport par l’usager. De plus, suite à des retours de la part des usagers, nous avons intégré la possibilité pour les utilisateurs de maîtriser leur budget de transport, en crantant leur budget annuel et en recevant des alertes en cas de dépassement.

Le Compte Mobilité contribue ainsi à la transition écologique en favorisant l’utilisation de modes de transports alternatifs à la voiture individuelle, et en garantissant le meilleur prix pour se déplacer.

 
Selon vous, quels seront les principaux facteurs de succès pour développer le MAAS dans la ville de demain ?

Denis Rambaud : La première clé du succès est que l’agglomération, acteur public, joue le rôle d’autorité organisatrice et de tiers de confiance pour gérer les données personnelles des utilisateurs et garantir leur confidentialité. Elle est la seule à posséder leurs informations agrégées sur les utilisateurs et à décider du panel de services proposés sur l’application, les opérateurs de mobilité ne pouvant pas interférer dessus. Ce pilotage par l’agglomération a été décidé face à la réticence des utilisateurs quant à une gestion du Compte Mobilité qui aurait été confiée à la filiale d’une SEM locale, comme cela avait été envisagé initialement (les usagers craignaient que leurs données personnelles soient utilisées par les opérateurs privés, y compris ceux des moyens de transports de la plateforme qu’ils n’utilisaient pas).

La deuxième clé du succès est l’implication des usagers dans la création du Compte Mobilité. Il ne peut pas y avoir d’application qui fonctionne sans test ni implication des utilisateurs, afin de la rendre la plus simple d’utilisation possible. Par exemple, l’idée de confier le pilotage du Compte Mobilité à l’acteur public a émergé de cette démarche de co-construction.

 
1L’agglomération compte 272 712 habitants en 2019, ndlr.

 
Propos récoltés et retranscrits par Camille Raynaud pour Chroniques UrbainesTM.

Pour plus d’informations sur l’immobilier et la ville agile de demain, prenez contact avec Green Soluce et découvrez nos offres de services ici.

Green SoluceMobility As a Service (MAAS) : Quelle réalité opérationnelle ? Rencontre avec Denis RAMBAUD, Vice-Président de Mulhouse Alsace Agglomération- Délégation Transports et mobilités
Share this post