Interview-Pierre-Vital-Interview-6.png

Interview de Pierre Vital, associé fondateur du Groupe ID&AL

 

De nouvelles problématiques viennent s’ajouter continuellement aux enjeux des promoteurs immobiliers : interactions avec l’usager, urgence climatique, rôle du digital, etc. C’est pourquoi Chroniques Urbaines™ a échangé avec Pierre VITAL, Associé Fondateur de ID&AL groupe, qui s’est exprimé sur le rôle du promoteur immobilier dans un contexte d’innovation digitale et de changements climatiques.

 

Pouvez-vous nous présenter le groupe ID&AL et son activité en France ?

 

Pierre VITAL : ID&AL groupe est une société créée en association avec Edouard Myon en 2011. Il s’agit d’un développeur immobilier, qui réalise des opérations urbaines résidentielles avec élargissement au secteur tertiaire ces dernières années.

Mais, nous souhaitons aller plus loin que notre rôle de promoteur. En 2015, la création du Club by ID&AL a permis l’apport de nouveaux services permettant l’accompagnement quotidien de nos clients. Nous leur proposons de bénéficier d’un interlocuteur unique avec un suivi personnalisé de leur projet immobilier ainsi que toute une gamme de services afin de faciliter leurs démarches et de bien vivre dans leur logement. Plus récemment, l’entreprise a également voulu renforcer son engagement dans les technologies digitales avec une équipe en interne qui développe des outils pour nos propres usages et nos clients.

Notre ADN se résume finalement à travailler le métier traditionnellement mais avec un regard innovant. ID&AL groupe c’est aussi 4 régions : La Nouvelle-Aquitaine, les Pays de la Loire, l’Île-de-France et la région Auvergne-Rhône-Alpes. C’est 115 collaborateurs. C’est 1500 logements signés en promesse de vente en 2019 et une perspective de 2500 en 2020. Et c’est 3700 clients gérés.

 

 

Comment voyez-vous le rôle des nouvelles technologies et du digital au service de vos usagers et de la réduction de l’impact environnemental ?

 

Pierre VITAL : Comme je vous le disais, l’innovation, notamment numérique, doit être au service de l’usager. Nous nous sommes rendus au CES (Consumer Electronics Show) 2020 à Las Vegas, en janvier dernier, au sein de la délégation French Proptech afin de découvrir ces nouvelles technologies. L’objectif était d’identifier des startups pouvant répondre à certaines problématiques du logement tel que la startup Hydraloop qui propose une solution pour recycler l’eau de douche, avec qui nous voulons collaborer afin d’intégrer leurs produits à nos logements, ou encore INCH qui est une solution permettant de renforcer l’aspect collaboratif à l’échelle de la copropriété en simplifiant la communication entre les usagers et le syndic de copropriété. Le digital et l’innovation répondent pour nous à de vraies problématiques au service des usagers : améliorer la vie dans la copropriété, optimiser également l’obsolescence du bâtiment et surtout utiliser le digital pour recentrer nos collaborateurs sur le conseil clients.

 

 

Comment ID&AL veille-t-il à assurer la performance énergétique des bâtiments ?

 

Pierre VITAL : Sur la question de la performance énergétique et environnementale, nous cherchons toujours à proposer des actions contextualisées et adaptées à l’environnement de nos projets. Par exemple, pour les logements individuels que nous proposons, nous cherchons systématiquement à intégrer des énergies renouvelables dans le mix énergétique, en installant notamment des ballons d’eau chaude thermodynamiques ou de l’énergie solaire.

Sur ce sujet, nous cherchons également à répondre aux demandes des futurs usagers et des élus, comme c’est le cas dans la ville de Talence où nous sommes incités à réfléchir au verdissement des bâtiments de nos projets. Nous proposons ainsi d’installer des toits végétalisés qui répondent à la fois aux contraintes environnementales et aux attentes des élus et des usagers en améliorant le confort d’été ou encore la qualité de l’air aux abords du site.

 

Quel est le rôle du promoteur immobilier dans la résilience face à l’urgence climatique ?

 

 

Pierre VITAL : Il s’agit d’un enjeu très important car l’évolution climatique n’est plus une variable optionnelle. Nous avons l’opportunité d’intervenir sur 4 grandes régions en France ce qui nous permet d’observer des problématiques très variées entre des zones plutôt chaudes et des territoires plus exposés aux tempêtes. De ce fait, nous voyons les problématiques liées à certaines zones déborder sur d’autres. Il est donc intéressant d’observer les projets de rafraîchissement déjà utilisés dans les régions plus chaudes et de les dupliquer dans des territoires qui, aujourd’hui et demain, seront concernés par les mêmes problématiques.

Cette vision globale nous permet de passer d’un cas particulier à un cas général. Nous travaillons donc l’adaptation mais également l’atténuation du changement climatique en menant une réflexion à grande échelle sur la construction bas carbone en investissant dans des projets en constructions bois ce qui va nous permettre d’en tirer une expertise précise afin d’en faire un cas général par la suite.

 

 

Pouvez-vous nous parler de projets particulièrement innovants en matière de réduction de l’impact environnemental ?

 

Pierre VITAL : Je voudrais vous parler d’un projet intéressant, que nous avons mené sur la commune de Bègles et qui date déjà de 2012. Un des sujets centraux sur ce projet était la mobilité. L’enjeu était de minimiser l’emprise au sol du parking et nous avons donc pensé à une solution de parking silo qui répondait à plusieurs enjeux. En effet, nous avions déjà en tête que l’usage de la voiture individuelle allait ralentir et nous voulions anticiper cette mutation en proposant un parking silo dont l’usage pourrait évoluer avec le temps. Nous avons donc anticipé cette éventualité afin que ce lieu puisse être reconverti par la suite en bureaux ou en commerces. C’est un parfait exemple d’une réflexion commune sur les sujets environnementaux et sur les thématiques du changement d’usage et de changement des pratiques.

 

 

Y a-t-il une autre initiative ou un autre élément dont vous souhaiteriez nous parler ?

 

Pierre VITAL : Il y a bien un élément en effet, et qui fait écho à ce que je viens de dire sur le changement des pratiques : il s’agit de la création de notre département « Grands Projets ». Ce département nous permet d’avoir une réflexion sur les nouvelles façons de faire le logement de demain. Nous travaillons en format R&D avec la rédaction de livres blancs qui sont des réflexions que nous menons avec des experts sur plus de 6 mois. Parmi les thématiques que nous approfondissons, on y retrouve celle du logement abordable et comment ID&AL groupe peut participer à la proposition de logements plus accessibles sans laisser certains publics trop éloignés de l’accession à la propriété.

C’est notamment une thématique que nous avons proposée lors de l’édition 2020 du séminaire « Ville & Innovation » / « Villes Agiles™ », organisé en partenariat entre l’ESSEC Business School et Green Soluce. Des étudiants de l’ESSEC Business School, de l’Ecole nationale supérieure d’architecture de Versailles et de l’Ecole des Ingénieurs de la Ville de Paris se sont réunis pour réfléchir autour de cette thématique et nous les avons suivis tout au long de ce séminaire.

 

 

Propos récoltés et retranscrits par Antoine Delafosse et Pierre Rostan pour Chroniques UrbainesTM.

Pour plus d’informations sur l’immobilier et la ville agile de demain, prenez contact avec Green Soluce et découvrez nos offres de services ici

Green SoluceInterview de Pierre Vital, associé fondateur du Groupe ID&AL
Share this post