Bannière-Icade.png

Intégrer la RSE et l’Innovation au cœur de sa stratégie d’entreprise : Interview de Flore JACHIMOWICZ membre du Comité Exécutif chez Icade

Aujourd’hui dans Urban Chronicles™, nous rencontrons Flore Jachimowicz, membre du Comité Exécutif en charge de la RSE et de l’Innovation chez Icade. Comment le groupe Icade allie-t-il RSE et innovation au sein de sa direction ? Considéré comme un leader en matière de durabilité, quelle vision est impulsée dans le développement de la stratégie RSE & Innovation du groupe ? Quelles sont les défis rencontrés dans le développement de ses axes stratégiques ? Quelles évolutions anticipe Icade à la suite de cette crise sanitaire ? Découvrez les réponses à ces questions dans cet entretien dédié.

Green Soluce : Pouvez-vous présenter le Groupe Icade et la façon dont s’intègrent la RSE et l’Innovation dans la stratégie du groupe ?

Flore Jachimowicz : Icade est un acteur de l’immobilier qui exerce trois métiers. Le premier est celui de la Foncière Tertiaire, leader de l’immobilier tertiaire sur le Grand Paris et les métropoles régionales. Notre deuxième métier est celui de la Foncière Santé, dans lequel nous sommes leader à l’échelle européenne. Enfin, nous avons la Promotion immobilière, plus connue du grand public car nous sommes présents partout en France. Nos principaux actionnaires sont la Caisse des Dépôts et Crédit Agricole Assurances.

Nous avons créé en 2020 une direction réunissant la RSE et l’Innovation, que je représente au sein du COMEX. Nous souhaitons être leader du marché en termes de RSE et d’innovation dans notre secteur. Pour parvenir à cela, notre travail s’articule autour de cinq grands axes :

  • L’impact sur le changement climatique avec des ambitions et des engagements très fort sur le bas carbone ;
  • La préservation de la biodiversité ;
  • La raréfaction des ressources et l’économie circulaire ;
  • La cohésion des territoires et l’inclusion ;
  • L’engagement, l’agilité et la collaboration.

GS : Comment ces deux domaines (RSE et Innovation) se rencontrent-ils ?

FJ : La RSE nous donne un cap et des objectifs, c’est elle qui doit nous guider. L’innovation est notre levier pour atteindre ces objectifs, elle nous permet d’être plus pertinents, connectés aux écosystèmes et de générer de nouvelles activités. L’innovation pour Icade est tournée vers le business et l’industrialisation de nouveaux procédés qui vont nous permettre d’atteindre les cinq objectifs stratégiques cités précédemment.

GS : Icade est considéré comme un leader en matière de durabilité, quelle vision souhaitez-vous impulser dans le développement de la stratégie RSE et Innovation d’Icade ?

FJ : Au terme d’un grand travail collaboratif, Icade s’est récemment doté d’une raison d’être et l’a intégrée en préambule de ses statuts lors de son assemblée générale d’avril 2020.

« Concevoir, Construire, Gérer et Investir
dans des villes, des quartiers, des immeubles
qui soient des lieux innovants, des lieux de mixité, des lieux inclusifs,
des lieux connectés et à l’empreinte carbone réduite.
Des lieux où il fait bon vivre, habiter, travailler.
Telle est notre ambition. Tel est notre objectif.
Telle est notre raison d’être. »

Cette vision incarne la notion de durabilité. Cela veut dire qu’au travers des engagements RSE qui sont propres à l’atteinte d’objectifs ambitieux pour l’ensemble du groupe, nous devons contribuer à cette raison d’être. C’est cette charnière qui est très intéressante dans la manière où nous allons pouvoir travailler dans le développement de la stratégie RSE et Innovation.

Cette ambition est le résultat d’un travail mené avant mon arrivée avec l’ensemble des collaborateurs. Elle s’inscrit dans la vision de notre dirigeant, Olivier Wigniolle, qui a impulsé ce mouvement et sa mise en œuvre.

GS : Quels sont les principaux challenges que vous rencontrez dans le développement de vos axes stratégiques ?

FJ : Accélérer la transition bas carbone et préserver les ressources est le premier défi d’Icade. L’atteinte de la neutralité carbone en 2050 est ambitieuse et nécessite un virage qui ne peut pas être velléitaire. Cela veut dire que nous devons accentuer nos efforts en ce qui concerne la construction bas carbone et l’exploitation responsable. Nos métiers regroupent le domaine de la construction mais aussi la gestion d’immeubles. Cette notion d’exploitation responsable est donc très importante. Nous intégrons les effets du changement climatique dans notre stratégie d’investissement et n’achetons plus les mêmes types d’actifs que ceux que nous achetions hier. Entre 2015 et 2019 nous avons ainsi réduit nos émissions de carbone de 27%. Ce qui est intéressant est que notre engagement bas carbone peut s’incarner dans nos multiples actions.

Nous promouvons également la biodiversité à travers la signature de tribunes ou de déclarations publiques et en prenant des engagements forts sur le sujet.

Tous ces éléments vont venir impacter nos indicateurs extra-financiers, nous permettant ainsi de capter l’intérêt des banques et des investisseurs pour tous nos projets.

GS : Urban Odyssey, votre Start-up Studio, lance son deuxième appel à projets, pourriez-vous nous parler de votre ambition pour cet appel à projets ?

FJ : Urban Odyssey est un start-up studio dédié à la ville de demain qui a été lancé en juin 2019. Son ambition est d’industrialiser des offres innovantes pour venir en support à nos métiers dans leurs activités au quotidien. Pour que ces solutions aient un fort impact, nous avons mis en place un dispositif innovant visant à aller chercher des entrepreneurs urbains et des start-ups en essayant d’intégrer cet écosystème externe à nos activités. Nous les accompagnons dans leur incubation et pouvons éventuellement monter au capital. Il est également possible de faire des associations avec des collaborateurs d’Icade en mode intrapreneuriat.

Au cours de la 1ère saison d’Urban Odyssey, nous avons accompagné 6 start-ups que vous pouvez retrouver sur urbanodyssey.com. La saison 2 est lancée depuis début juin 2020 et nous allons chercher des entrepreneurs qui se focalisent sur la mobilité douce, le bureau de demain, la ville résiliente, et d’autres sujets autour de la ville durable de demain. Ces sujets résonnent beaucoup avec le contexte post-Covid. Pour cette deuxième saison, notre objectif est d’accompagner 5 start-ups et nous avons déjà une centaine de candidatures. En septembre 2020, nous ferons notre sélection, les start-ups retenues seront ensuite incubées à Station F avec notre partenaire HEC.

GS : Nous entendons maintenant beaucoup parler de « l’après-Covid », quelles évolutions anticipez-vous chez Icade à la suite de cette crise sanitaire ?

FJ : Effectivement, les enjeux portés par la RSE et l’innovation résonnent avec la période dans laquelle nous sommes. Cependant, les défis du secteur immobilier étaient d’ores et déjà au cœur des préoccupations d’Icade. Comment repenser l’immobilier résidentiel, le bureau de demain et la ville de demain ?

Avec cette crise, nous nous sommes vite rendus compte que les choses étaient en train de changer. Le télétravail va-t-il se généraliser ? Comment vivre dans les centres villes historiques denses avec peu de nature ? Toutes ces grandes questions se sont posées. Ma conviction est qu’il va falloir que nous réfléchissions en profondeur sur la mixité, l’inclusion, l’empreinte carbone et la qualité de vie.

Les contraintes en matière de RSE sont aussi portées par le législateur, par exemple avec la trajectoire de neutralité carbone de la France pour 2050. Ce qui est sûr est que nous ne construirons pas la ville de demain seuls, c’est de manière collective que nous la bâtirons.

Interview réalisée par François Lafargue pour Urban Chronicles™

Pour plus d’informations sur l’immobilier et la ville agile de demain, prenez contact avec Green Soluce et découvrez nos offres de services Contactez-nous pour échangez sur vos besoins et nos solutions !

Green SoluceIntégrer la RSE et l’Innovation au cœur de sa stratégie d’entreprise : Interview de Flore JACHIMOWICZ membre du Comité Exécutif chez Icade
Share this post