Visuel-VFR-V4.png

Co-living : vers des lieux de vie plus durables ?

Aujourd’hui, le coliving, et la création de lien social qu’il implique, devient de plus en plus populaire auprès des nouvelles générations. Mais qu’en est-il de son impact sur la durabilité dans nos villes ? Comment un meilleur partage de l’espace peut-il être un atout pour une ville plus durable ?

Danae Velez est une étudiante mexicaine récemment diplômée d’un master en design dans le cadre du programme « Mutation du cadre bâti » du Ville Durable Design Lab de l’École de design Nantes Atlantique en France.

 

 

Quel impact social et environnemental de la surpopulation ?

En 2030, la planète comptera 1,2 milliard d’habitants de plus et 70 % d’entre nous vivrons dans des villes (1). Cela signifie une augmentation des pressions sur une planète déjà surpeuplée, avec des conséquences importantes : crise du logement, augmentation de l’empreinte carbone et manque d’espace et de ressources urbaines.

Aujourd’hui, l’espace urbain se raréfie et le coût du logement continue d’augmenter, ce qui complexifie la recherche d’un endroit abordable où vivre pour de nombreuses personnes (3). Pour mieux gérer l’espace urbain et ses ressources, il est probablement nécessaire de partager plus de biens et de services domestiques que jamais auparavant.

 

Construire un mode de vie commun au XXIe siècle

Heureusement, les nouvelles générations sont déjà habituées à partager certains services, comme en témoignent l’engouement pour Uber ou Airbnb. C’est l’une des raisons pour lesquelles de nombreux millenials ont facilement adopté la culture du partage, y compris en ce qui concerne le travail et la vie. Le coworking en est le meilleur exemple en créant des espaces où les gens, en particulier les start-ups et les indépendants, peuvent partager des espaces communs et construire un réseau, ce qui a ouvert la voie au concept moderne de coliving.

Au sein d’un coliving, chaque résident a sa chambre, mais ils partagent ensemble des espaces tels que la cuisine, le salon, des espaces de travail, etc. Le but est de construire une communauté en facilitant les interactions sociales entre des personnes sans lien familial ou affectif. Le coliving va même plus loin que le coworking puisqu’il apporte une solution à certains des problèmes du XXIe siècle comme la crise mondiale du logement, le coût élevé de la vie et les réalités actuelles d’isolement social que nous connaissons dans la plupart des grandes villes (4).

 

Une opportunité pour un mode de vie durable et conscient

Le coliving s’inscrit dans la dynamique de construction de bâtiments plus durables. En effet, dans un bâtiment qui accueille du coliving, la meilleure utilisation de l’espace, la moindre demande de ressources dans son fonctionnement et la possibilité de s’adapter aux besoins des occupants permet d’avoir une gestion plus durable du bâtiment. En outre, les espaces de vie commune peuvent contribuer à réduire les émissions de carbone et à diminuer la demande de matériaux dans leur construction, en supprimant les espaces inutiles.

En plus de tout ce qui précède, le coliving peut accroître les possibilités d’un mode de vie urbain plus durable grâce au sentiment d’appartenance à une communauté, par le partage et la collaboration. En partageant des ressources telles que le gaz, l’eau, l’électricité et même la nourriture, mais aussi en collaborant pour créer des activités plus durables telles que le jardinage urbain, le compostage, etc. Pour créer un coliving durable, il est nécessaire de donner un nouveau sens à la vie partagée, non seulement pour promouvoir un sentiment d’appartenance, mais aussi pour sensibiliser les voisins et leur donner l’intention de vivre de façon durable.

Néanmoins, les espaces de coliving présentent des risques possible qu’il faut anticiper, comme la gentrification  ou encore le jeunisme apparent des occupants et le manque d’intimité. (7). De nombreuses questions subsistent quant à l’avenir des espaces de coliving : Combien de temps cette tendance au partage des espaces durera-t-elle ? Que manque-t-il dans le modèle actuel de coliving pour favoriser une vie plus durable au sein de sa communauté ? Il reste encore beaucoup à comprendre sur la tendance à la cohabitation, et comment elle peut nous amener à promouvoir la durabilité sous tous ces aspects.

 

REFERENCES :

  1. SPACE10. One Shared House 2030. [Online] 2020. http://onesharedhouse2030.com/about/.
  2. Perdrix, Gui and Lesniak, Matt. Co-Living 3.0 – what does the future of coliving look like? [Online] May 2019. https://www.colivingdiaries.com/blog/co-living-3-0-what-does-the-future-of-coliving-look-like.
  3. Wolf, Michael. Space10. Why co-living will matter even more on our increasingly urban planet. [Online] November 2017. https://medium.com/space10/could-co-living-be-the-solution-to-the-more-alarming-consequences-of-our-increasingly-urban-planet-76330a211b1a.
  4. Wood, Hannah. Architects Features. Co-living 2030: Are you ready for the sharing economy? [Online] December 2017. https://archinect.com/features/article/150042590/co-living-2030-are-you-ready-for-the-sharing-economy.
  5. Co-living et Co-working. Colonies, le pionnier français du coliving, ouvre les portes de sa 1ere résidence à Paris. [Online] April 2019. https://www.co-living-et-co-working.com/co-living-2129/colonies-le-pionnier-francais-du-coliving-ouvre-les-portes-de-sa-1ere-residence-a-paris-a42197.htm.
  6. Lejoux, Christine. Le coliving se cherche un statut juridique en France. [Online] December 2019. https://www.batiactu.com/edito/coliving-se-cherche-un-statut-juridique-france-58156.php.
  7. Ouishare. Coliving on the rise: can house-sharing make cities great again? Interviewed: Jonathan Imme. [Online] 2018. https://www.ouishare.net/article/coliving-on-the-rise-can-house-sharing-make-cities-great-again?locale=en_us.

Crédit Photo : Colonies (https://livecolonies.com/home-fr)

Green SoluceCo-living : vers des lieux de vie plus durables ?
Share this post