visuel-1.png

Trois initiatives innovantes pour engager et fédérer les parties prenantes

Au cœur de la démarche de Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE), les parties prenantes correspondent aux individus et aux organismes dont les intérêts peuvent être affectés directement ou indirectement par les activités d’une entité économique. Participant à sa vie économique (salariés, clients, fournisseurs, actionnaires), influençant ses choix stratégiques aussi bien en interne (syndicats) qu’en externe (associations) ou encore conditionnant son activité (communautés locales, collectivités locales, État…), les parties prenantes d’une entreprise peuvent être des acteurs privilégiés de la gouvernance négociée et participative d’une structure.

Souvent présentée sous la forme d’un dialogue continu, la consultation des parties prenantes, essentielle pour identifier les enjeux saillants et importants au plus proche du terrain, prend aujourd’hui de nouvelles formes pour engager plus efficacement l’ensemble de ces acteurs clefs dans la stratégie de l’entreprise. Qu’en est-il vraiment pour les acteurs publics et privés de l’immobilier ?

Un Comité des Parties Prenantes au service de la stratégie RSE de Nexity

Dans sa volonté de porter plus loin l’intégration de ses parties prenantes externes dans sa réflexion stratégique de développement, Nexity a lancé en novembre 2018 son Comité des Parties Prenantes. Instance consultative et de propositions, le Comité des Parties Prenantes adopte une double posture prospective et opérationnelle pour nourrir les orientations stratégiques et les plans d’actions de Nexity dans trois dimensions :

  1. Cerner les débats et controverses qui interpellent l’activité immobilière en matière de responsabilité économique, sociale et environnementale ;
  2. Préciser les évolutions dans les usages et les attentes de la part des acteurs et utilisateurs ;
  3. Anticiper les tendances de fond qui s’expriment dans la société.

Se réunissant à minima deux fois par an, le Comité des Parties Prenantes est composé de collaborateurs internes, d’experts reconnus, de représentants d’organisations spécialisées et de « porteurs d’intérêts » qui contribuent, durant 12 mois, à la consolidation de la politique RSE de Nexity. Les personnalités extérieures ont été choisies en fonction de leurs profils et de leurs horizons divers ainsi que leur capacité à challenger Nexity.

Cela consiste avant tout à prendre le temps d’écouter ce que nos parties prenantes ont à nous dire pour pousser plus loin nos réflexions et pour concevoir avec elles, le cas échéant, des solutions à certains enjeux complexes comme les sujets de la ville dense comme levier écologique, de la résilience urbaine ou encore du « plein logement ».

Un tel degré d’ouverture et de diversité des parties prenantes qui se succèdent dans cette instance est une approche innovante qui enrichit la vision de Nexity.

Un Serious Game développé par EDF pour réduire la consommation d’énergie des villes

EDF a imaginé « Electricity ! » un jeu de conquête de territoires sur Smartphone. Véritable Sim City de l’énergie, ce jeu d’équipe propose de prendre le contrôle des bâtiments d’une ville virtuelle en réalisant notamment des économies d’énergies dans la vie réelle. A travers vos efforts réalisés quotidiennement pour réduire votre consommation d’électricité, vous et vos voisins, avec qui vous formez une équipe, accumulez des points « batteries » qui vous permettront de ravir le contrôle des bâtiments à vos concurrents. Encore en construction, il est toujours possible de participer au développement de « Electricity » en proposant des idées et des commentaires ou en répondant à un sondage. Cela permettra de construire une meilleure expérience utilisateur et d’engager de façon innovante les parties prenantes. Au-delà de l’aspect ludique des Serious Game, ce mode d’apprentissage immersif est propice à développer la réflexion critique et la motivation des parties prenantes pour la préservation de l’environnement.

Une expérience en immersion avec les citoyens de Vancouver

Quoi de mieux que de rencontrer ses parties prenantes au plus près de leur réalité au quotidien. C’est ce que permet, le « Walkshop », une nouvelle forme d’engagement qui est bien plus qu’une simple visite ou tour organisé. Ce temps d’échange et de concertation prend davantage la forme d’une conversation construite et enrichissante qui est stimulée par l’environnement direct dans lequel les parties prenantes sont plongées et qui permet de mieux se rendre compte des réalités du terrain ou encore de présenter les nouvelles initiatives récemment mises en place. C’est le procédé utilisé par la municipalité  de Vancouver qui a proposé aux habitants un « Walkshop » à vélo pour aider ses citoyens à découvrir les nouvelles voies cyclables de la ville, mettre en évidence les améliorations apportées aux voies de circulation et discuter des prochaines initiatives.

Au vu de l’importance des parties prenantes dans les démarches RSE portées par les entreprises, il est clair que les innovations permettant un meilleur engagement de ces acteurs privilégiés n’en sont qu’à leur début !

Article pensé et rédigé par François Aze pour Chroniques Urbaines™

Pour plus d’informations sur l’immobilier et la ville agile de demain, prenez contact avec Green Soluce et découvrez nos offres de services ici.

Green SoluceTrois initiatives innovantes pour engager et fédérer les parties prenantes
Share this post