Visuel-article-6.png

Rencontre avec Henri Reboullet, PDG de Vattenfall France

Vattenfall, l’énergéticien historique de la Suède, est désormais un acteur à part entière en France sur le marché des énergies renouvelables.

Chroniques UrbainesTM vous propose d’en apprendre davantage sur la stratégie zéro carbone de Vattenfall ainsi que les nouveaux enjeux liés à l’énergie auxquels fait face le groupe grâce à nos échanges avec Henri Reboullet, PDG de Vattenfall France.

Green Soluce : Pouvez-vous présenter le groupe Vattenfall ainsi que son positionnement en France ?

Henri Reboullet : Créé en 1909, Vattenfall, société à capitaux publics détenue à 100% par l’Etat suédois, est l’énergéticien historique et numéro 1 de l’énergie dans le pays. Vattenfall a participé à l’électrification entière de la Suède et aux investissements en matière de production (à partir d’énergie hydraulique, éolienne, nucléaire, solaire…), de fourniture et de services énergétiques (solutions pour véhicules électriques, contrôle de la consommation énergétique).

Vattenfall est présent sur le marché scandinave ainsi que dans 7 pays d’Europe (Allemagne, France, Royaume-Uni, Suède, etc.). Suite à l’ouverture du marché français, nous sommes devenus fournisseurs d’électricité en France à partir de 2000, et d’électricité et de gaz depuis 2014.

Depuis fin 2017, le groupe s’adresse à l’ensemble des entreprises, des TPE jusqu’aux grands groupes, et depuis octobre 2018, nous sommes également devenus fournisseur d’électricité et de gaz pour le grand public.

Notre positionnement en France est de proposer une électricité neutre en carbone et peu onéreuse. Notre offre se place dans les meilleurs standards du marché en termes de prix et s’accompagne d’un service client de grande qualité et basé en France.

Une volonté du Groupe en France est d’être à la fois producteur et fournisseur d’énergie, en particulier d’énergies renouvelables. Vattenfall a ainsi participé à l’appel d’offre de RTE (qui encadre et soutient le développement des effacements de consommations d’électricité) et sera probablement candidat à d’autres appels d’offres dans les mois à venir.

Green Soluce : Gunnar Groebler, vice-président du secteur éolien chez Vattenfall, a résumé l’ambition du Groupe de la façon suivante : « Chez Vattenfall, nous visons un monde sans carbone d’ici une génération ». Comment se décline cette stratégie dans l’activité de Vattenfall, notamment en France ?

Henri Reboullet : Notre ambition se décline selon deux grands axes :

  • Vattenfall investit exclusivement dans les énergies renouvelables depuis plusieurs années, entre 1 et 2 milliards d’euros d’investissements chaque année (éolien offshore, fermes solaires, etc.).
  • Vattenfall œuvre également pour une électrification d’un certain nombre de processus industriels afin de limiter les émissions de CO2. Concrètement, le Groupe accompagne les industries extrêmement émettrices en CO2, comme l’acier et le ciment, dans la transformation de leur processus de fabrication et dans la mise en place de nouveaux procédés. Dans l’industrie de l’acier, nous accompagnons les départements de R&D des industriels pour remplacer les éléments carbonés de la chaîne de production par de l’hydrogène et élaborer des procédés basse température pour remplacer le CO2 rejeté par de la vapeur d’eau. La technologie sera mûre d’ici une dizaine d’années et des voitures pourront être construites avec cet acier décarboné, coûtant seulement 150 € de plus qu’une voiture standard.

L’ensemble de ces initiatives est piloté depuis la Suède même si Vattenfall France partage ces ambitions.

Green Soluce : Quels sont les grands défis du Groupe pour dépasser le rôle de distributeur d’énergie et devenir un moteur de la transition énergétique en France et en Europe ?

Les habitudes de consommations sont un des principaux défis de Vattenfall. Partant du principe qu’une famille de 4 personnes rejette environ 7 tonnes de CO2 par an, le Groupe a mis en place une expérimentation en Suède appelée One Tonne Life afin de réduire le rejet d’une famille test à 1 tonne de CO2 par an. En collaboration avec des acteurs de l’habitat et de l’automobile électrique, la famille a déménagé dans une maison basse consommation, équipée d’éléments de chauffage basse consommation, de panneaux solaires et d’une voiture électrique. Sans changer fondamentalement les habitudes de consommation de cette famille, les émissions de CO2 ont été réduites par 4. Cela signifie qu’une réduction drastique des émissions de CO2 est possible, en faisant évoluer les tendances de fond, tout en gardant à l’esprit que ces technologies doivent devenir plus accessibles à l’ensemble des citoyens.

Green Soluce : Comment les nouveaux enjeux liés à l’énergie accélèrent la construction de villes plus durables ?

Henri Reboullet : Faire progresser l’habitat et son environnement est un enjeu crucial. Même si cette progression sera longue et dépendra fortement des élus locaux, nous allons évoluer vers un monde beaucoup plus efficace en termes d’énergie. Cette progression sera possible grâce au phénomène de décentralisation qui va s’accentuer dans les 10 prochaines années et qui verra les grosses unités de production d’énergie (centrales nucléaires, unités de centrale à gaz ou à charbon) disparaître au profit de nombreux outils locaux de production d’énergie renouvelable (fermes solaires, champs d’éoliennes) permettant d’utiliser cette production d’énergie localement.

En parallèle à cette décentralisation, Vattenfall travaille actuellement sur les innovations qui permettent aux industriels et surtout aux particuliers de piloter leur consommation et donc de la réduire. Parce que l’énergie la moins polluante est celle qu’on ne consomme pas, la maîtrise de la consommation des équipements ménagers est un enjeu des prochaines générations.

Green Soluce : Comment voyez-vous le rôle de Vattenfall vis-à-vis de la sensibilisation et de l’embarquement des citoyens pour un monde plus sobre ?

Henri Reboullet : Compte-tenu de notre arrivée récente sur le marché français, nous avons réalisé une campagne de lancement qui avait pour but de présenter notre ambition d’évoluer vers un monde à énergie positive décarbonée et de présenter notre offre. A la rentrée, nous allons intensifier nos efforts de communication en lançant de nouvelles campagnes axées sur la protection de l’environnement pour les futures générations.

Concernant la sensibilisation, Vattenfall finance également le programme CEE co-porté par la Sécurité sociale et Green Soluce et qui œuvre en faveur de la sensibilisation et de l’accompagnement à la transition énergétique et environnementale d’une grande institution publique et de son important parc immobilier. Emettre notre part de Certificats d’Economie d’Energies à travers ce genre de dispositif donne également un autre élan à notre rôle au sein de la société pour accompagner le changement des usages vers plus de sobriété et une meilleure maîtrise de nos consommations. Nous sommes ravis de participer à ce programme.

Propos récoltés et retranscris par Constance Flachaire et Lucille Christien pour Chroniques UrbainesTM  

Pour plus d’informations sur l’immobilier et la ville agile de demain, prenez contact avec Green Soluce et découvrez nos offres de services ici.

Green SoluceRencontre avec Henri Reboullet, PDG de Vattenfall France
Share this post