490465.jpg

Nice : Cure de jouvence durable 4.0

Depuis 2008, Christian Estrosi, Maire de Nice et Président de la Métropole Nice Côte d’Azur, impulse une nouvelle dynamique pour la mutation du territoire niçois. Avec la volonté de fonder un nouveau modèle de développement et d’urbanisme, la Métropole Nice Côte d’Azur se dote d’une véritable stratégie économique de formation et de recherche. Cette stratégie de « Ville Verte de la Méditerranée » s’articule autour des technologies numériques durables, appliquées notamment à la mobilité et à la santé.

Nous souhaitons interroger Arnaud Bonnin, Responsable du service Environnement de la Ville de Nice et de la Métropole Nice Côte d’Azur, sur les actions et les ambitions d’un territoire éco-exemplaire à l’échelle européenne.

Green Soluce : Les transports sont la première source d’émissions de gaz à effet de serre de la Métropole Nice Côte d’Azur. Quelles sont les actions menées par la Métropole pour diminuer ces émissions ? Quelles mobilités sont développées et encouragées au sein de la Métropole pour créer un territoire plus durable ?

Arnaud Bonnin : La Métropole a mis en service les lignes de tramway, dont la ligne T2 (appelée aussi ligne « Ouest-Est »), qui permettent de connecter le port, le centre administratif et l’aéroport. Le ticket de transport métropolitain est maintenu à un euro, afin d’inciter les citoyens à prendre les transports en commun. Des services d’autopartage (Auto Bleue, Vélo Bleu) sont mis à disposition des concitoyens. Prochainement, nous allons mettre en œuvre un plan vélo. La Métropole, après avoir mené des tests concluants, mettra en circulation les premiers bus électriques en 2019 avec l’objectif de ne plus avoir de bus thermique sur le réseau Ligne d’Azur en 2025.

Pour ce qui est des innovations techniques, la Métropole travaille sur un projet pilote de voiture connectée, en collaboration avec le consortium formée par PSA et IBM. Ce projet doit permettre une meilleure compréhension de la ville au quotidien à travers la gestion des flux par une analyse croisée des données.

Green Soluce : Quels sont les nouveaux outils que souhaite développer la Métropole pour permettre d’améliorer le quotidien et la santé de ses habitants ?

Micro capteurs déployés sur le territoire métropolitain

Arnaud Bonnin : Nous avons implanté de nombreux capteurs sur l’ensemble du territoire métropolitain afin d’effectuer des mesures en temps réel et mener des actions de prévention. Nous pouvons ainsi prévenir les opérateurs publics ou privés concernés, en cas de dépassement sonore relevé, par exemple sur un chantier ou près d’une école. Dans cette démarche, l’analyse des données collectées par les capteurs nous a notamment permis de mieux comprendre l’origine de la pollution sonore et aérienne au niveau de la zone portuaire.

Nous devons croiser une multitude de données en temps réel. La ville possède ses propres capteurs. Mais comme nous venons de le voir, nous sommes client de données privées comme celles du consortium. Ensuite, il y a des données que nous achetons et celles que nous exploitons gratuitement auprès de la marine ou d’universités partenaires par exemple.  

Nous mettons l’accent sur la mesure de la pollution de fond, qui nous guide sur l’aménagement de la ville pour créer des zones à faibles émissions (ZFE). Actuellement, l’une d’entre elles est testée sur la promenade des Anglais.

La biodiversité est un thème qui prend de l’ampleur au sein de la Métropole, à travers la trame bleue, la trame verte, mais aussi la trame sombre. Nous sommes la ville pionnière en matière de qualité d’éclairage public en équipant notre parc de la technologie LED ambrée, moins néfaste pour les espèces animales diurnes. Nous avons une volonté de (re)créer une libre circulation du vivant. Pour cela, nous travaillons avec le muséum d’histoire naturelle sur ces sujets.

Green Soluce : Quels sont les objectifs avancés par la Métropole et les mesures mises en place pour assurer la réduction de la consommation d’énergie ?

Arnaud Bonnin : La Ville de Nice développe des projets de géothermie. Nous incitons le déploiement de cette énergie verte qui constitue une solution concrète et bien adaptée pour couvrir les besoins thermiques.

Les smart grids doivent nous permettre de faire des économies en augmentant la rentabilité de l’énergie en évitant les gaspillages par exemple. Le réseau étant plus efficace, nous pouvons ainsi limiter le recours aux nouvelles ressources.

Green Soluce : Nice se tourne vers les technologies durables de demain. Quelles sont les actions de la Métropole pour que l’ensemble de l’écosystème du numérique s’inscrive durablement dans la transition écologique du territoire ?

Arnaud Bonnin : La Métropole Nice Côte d’Azur a mis un point d’honneur à faire le lien entre la recherche, les collectivités et les entreprises pour développer des projets au service des concitoyens. Les technologies déployées doivent permettre de mieux comprendre la ville, par exemple en étudiant l’évolution de la mobilité et en initiant des solutions durables. Quelle sera la place de la voiture demain ? Sans doute un profond changement d’usage qui mènera au partage d’une même voiture pour 5 personnes.

La Métropole Nice Côte d’Azur, en partenariat avec l’Université Côte d’Azur a été présélectionnée pour une labellisation « Territoire d’Innovation de Grande Ambition » (TIGA). Dans le cadre d’un plan d’action ambitieux, la Métropole souhaite intégrer l’écologie au sens large dans son dossier de candidature.

La Ville de Nice a été classée dans le top 20 des villes intelligentes mondiales selon le classement Juniper Research 2017. La Métropole Nice Côte d’Azur a également reçu en septembre dernier le prix « Smart City et Croissance Verte » lors de la remise du Grand Prix des villes organisé par BFM Business. Et dans le cadre de sa candidature au TIGA, la Métropole Nice Côte d’Azur se positionne, là encore, comme un territoire pionnier, leader sur la valorisation de la donnée.

La valorisation de la donnée présente un avantage majeur et facilement palpable. Elle donne une approche pratique et flexible afin de réaliser des progrès concrets et mesurables, au service notamment des actifs naturels, tels que la pureté de l’air. Mais les politiques de croissance verte doivent promouvoir une croissance robuste, plus durable et inclusive. Par conséquent, outre le numérique, la prise en compte du bien-être et de la durabilité sera nécessaire pour que la Métropole de Nice Cote d’Azur devienne un territoire plus agile et plus attractif pour répondre aux enjeux de durabilité de demain.

Propos recueillis et mis en forme par Fabrice Socha et Laetitia Morère pour Chroniques Urbaines™

Crédit : © photo Ville de Nice

Pour plus d’informations sur l’immobilier et la ville agile de demain, prenez contact avec Green Soluce et découvrez nos offres de services ici.

Green SoluceNice : Cure de jouvence durable 4.0
Share this post