episode7.jpg

Le vélo, au cœur des mobilités urbaines

Que ce soit dans les grandes métropoles ou dans les plus petites villes, le vélo prend de plus en plus de place et les conditions de circulation s’améliorent. Vélos en libre-service ou en location, vélos électriques, garages à vélos… Ce sont autant de services mis à disposition des usagers pour se déplacer plus agilement. Depuis son invention, le vélo a fait l’objet de nombreuses innovations et a permis de transformer la ville. Mais aujourd’hui, plus que jamais, la mobilité urbaine est en passe de remettre le vélo au centre des considérations.

D’hier à aujourd’hui …

Le vélo, une invention qui ouvre la voie aux innovations…

Le plus vieux modèle de transport à deux roues date de 1817 et est originaire d’Allemagne. Karl Drais conçut alors une machine qui avançait grâce à la simple impulsion du pied sur la route, ce qu’on appelle encore la draisienne. Ce n’est que dans les années 1860, que les pédales font leur apparition, tout comme le terme associé « vélocipède ». Mais avec sa structure en fer et ses roues en bois, la bicyclette de l’époque est difficile à manœuvrer et peu confortable.

C’est à la fin des années 1880, que J.K. Starley, un inventeur britannique, mit au point un modèle standardisé de vélo, ancêtre de notre vélo actuel, beaucoup plus facile à conduire et à un prix bien plus abordable pour la population. Les innovations furent alors nombreuses : cadre en forme de losange, propulsion sur la roue arrière ou encore système de chaîne pour augmenter les performances en diminuant l’effort. Et les autres innovations suivirent ! L’écossais Dunlop mit au point le pneumatique qui se fixe sur la roue et le français Michelin améliora le système avec sa chambre à air détachable qui permettait une réparation simplifiée. Même si les avancées qui suivirent furent encore nombreuses pour rendre le vélo toujours plus efficace et plus confortable, celui-ci était déjà considéré comme une des plus grandes innovations de l’époque victorienne.

…et qui bouleverse la société

A la fin du XIXème siècle, le vélo permit de faire évoluer la société. C’est le cas notamment pour les femmes qui purent, avec leur vélo, être plus mobiles et ainsi plus libres. Mais plus prosaïquement, le vélo fut aussi l’occasion pour celles-ci de se libérer des corsets serrés, complètement incompatibles avec la pratique du cyclisme.

Ce fut aussi l’émergence des clubs de cyclisme, accueillant des populations d’origines diverses et qui permirent au vélo de devenir un divertissement reconnu. Ce développement économique donna vite aux cyclistes une influence politique croissante. Ce lobbying mena à des constructions d’infrastructure spécifiques : la première piste cyclable fut inaugurée à New York entre Brooklyn et Coney Island en 1894. Aux Etats-Unis, ce furent principalement les cyclistes qui menèrent les débats du Good Roads Movement qui défendait la rénovation et la construction massives de routes praticables en ville comme à la campagne.

Mais rapidement, l’industrie automobile fit son apparition et prit le leadership sur ces sujets. Le vélo sembla alors presque dépassé, même si l’automobile s’inspire en fait en grande partie des innovations faites pour le vélo : pneumatiques, roulements, chaînes…

Depuis le début des années 2000, le vélo a connu une renaissance en ville et l’industrie bénéficie d’une augmentation importante de ces activités sur ce marché (plus de 17 milliards d’augmentation en huit ans). Les marchés émergeants (Asie, Afrique) sont en grande croissance dans ce secteur, mais l’Europe et l’Amérique connaissent également une augmentation importante de l’activité liée au vélo.

Le marché est porté par une volonté politique de plus en plus forte dans le monde entier. Ainsi, en 2016, 70% des maires américains interrogés étaient favorables à la construction de pistes cyclables ou encore de parkings pour vélos. Et les actions sont déjà lancées : Paris prévoit ainsi la construction de 700 km de pistes d’ici 2020 ce qui doublerait la taille actuelle du réseau.

Et demain ?

Le vélo affirme sa place en ville

En ville, la tendance est bien là : la renaissance du vélo est en cours. Ainsi, entre 2015 et 2016, on note une augmentation de 25% des trajets en vélo libre-service dans la métropole de Lyon. Ce marché est en plein essor et innove. Les compagnies chinoises Ofo ou Mobile révolutionnent même le marché en proposant des technologies de scan et de GPS : les vélos ne sont pas en station mais dans la rue, au gré des utilisateurs précédents, et les smartphones permettent de les déverrouiller et de les emprunter. Mais cela relance les débats sur la place des vélos en ville, et sur le partage des trottoirs. En effet, les cyclistes peuvent désormais laisser les vélos où ils le désirent ce qui encombrent les espaces réservés aux piétons.

La question de la place des vélos commence donc à se poser. Les innovations dans le domaine des parkings à vélo cherchent à répondre à ce besoin. Ainsi, en province ou en grande banlieue, on assiste à la multiplication des parkings à vélo dans les gares ou près des parkings de covoiturage pour sécuriser les vélos et éviter les dépôts clandestins. Mais comment faire en centre-ville quand la place est limitée ? La société japonaise Giken a déjà présenté son modèle de parking à vélos souterrain où l’on dépose le vélo sur une plateforme en surface et une identification permet de venir le ranger en sous-sol et de le récupérer grâce à son numéro d’identification.  De même, à Londres, dans le quartier d’Old Street, des projets de tours en verre abritant les vélos sont envisagés : sécurité et gain de place pour tous les usagers.

Le vélo est donc en plein essor grâce aux systèmes de partage mis en place et à ses nombreux avantages (peu cher, bon pour la santé et pour l’environnement). Comme évoqué dans l’article #6 des Chroniques Urbaines sur le système GTFS, les mobilités de demain seront diverses dans des villes en mouvement et le vélo, par sa grande souplesse et facilité d’utilisation, doit être un élément moteur du dynamisme de nos villes.

Pour plus d’informations sur l’immobilier et la ville agile de demain, prenez contact avec Green Soluce et découvrez nos offres de services juste ici

Green SoluceLe vélo, au cœur des mobilités urbaines
Share this post