ImageInterview.png

Entretien avec Mikael Benfredj, Fondateur de Patchwork

Pour démarrer l’année, Green Soluce a rencontré le fondateur de ses nouveaux bureaux, Mikael Benfredj, fondateur de Patchwork, qui accueille l’équipe de Green Soluce depuis le 1er août !

Revenons avec lui sur les activités de Patchwork et sur la manière dont les espaces de coworking créent de la valeur d’usage pour de nombreuses parties prenantes.

Green Soluce : Pouvez-vous présenter Patchwork et son parti pris par rapport à d’autres espaces de coworking ?

Mikael Benfredj : Patchwork est une entreprise française, née il y a deux ans et qui propose des solutions de bureaux flexibles pour les entreprises de toutes les tailles au sein de 6 espaces au cœur de Paris. Notre activité s’adresse plutôt à des entreprises jeunes, à la recherche de flexibilité et d’immédiateté pour leur activité avec une prise de décision qui doit pouvoir être extrêmement rapide.

Ce besoin est énorme et le marché du bureau est structurellement modifié, de manière quasi mondiale, avec l’arrivée de nombreux acteurs du coworking, parfaitement alignés avec cette demande.

Patchwork attaque le marché avec une offre fraîche et haut-de-gamme, notamment pour donner envie aux entreprises de s’installer dans nos bureaux ; pour qu’à leur tour, elles puissent donner envie à des jeunes talents de les rejoindre. Tout est pensé pour que nos locataires vivent la meilleure expérience au bureau : café de grande qualité, ménage fait deux fois par jour, salles de réunions fonctionnelles et accessibles et d’autres services de qualité pensés pour une journée optimale.

Green Soluce : Comment voyez-vous le rôle des espaces de coworking dans la création de valeur d’usage (valeur immatérielle) des bâtiments tertiaires ?

Mikael Benfredj : Le rôle des espaces de coworking dans la création de la valeur d’usage dépend de quel côté l’on se place.

Pour nos clients, la plus-value passe d’abord par la création de communautés au sein de nos espaces et par la création de conditions de travail optimales. Cela passe notamment par la mise en place de nos services : par exemple, dernièrement, lors de la canicule, nos locataires ont observé une augmentation de la productivité de leurs collaborateurs qui souhaitaient bénéficier au maximum de la climatisation, peut-être plus tard que d’habitude.

Pour les autres occupants de l’immeuble, la présence d’un espace de coworking, à un étage par exemple, comme c’est le cas sur notre site près de l’Avenue de la Grande Armée, est également une plus-value évidente. Pour eux, nos espaces sont des espaces supplémentaires, notamment pour faire des réunions ou organiser des événements : ils représentent une forme de soupape au développement de leur activités. Aujourd’hui, pour répondre à ce besoin de flexibilité, toutes les grandes foncières installent des espaces de coworking dans leurs projets pour permettre à tous les occupants de bénéficier de cette flexibilité.

Green Soluce : Comment les espaces de coworking prennent-ils en compte les enjeux du développement durable et la prise de conscience des citoyens et donc des utilisateurs sur ces enjeux ?

Mikael Benfredj : Vis-à-vis de ces sujets, nous sommes faces à une double responsabilité que nous sommes fiers de partager avec nos membres.

En effet, nous ne nous attendions nécessairement pas à un tel mouvement, mais la prise de conscience sur ces thématiques vient d’abord de nos membres et de leurs propositions permanentes sur le sujet et nous les en remercions. Aujourd’hui, par exemple, si le tri n’est pas optimal, nous avons rapidement des retours et c’est un point que nous améliorons en permanence pour faire coller les envies de nos membres, essentielles dans le contexte actuel, avec les standards Patchwork.

Ces enjeux essentiels de sobriété et de respect de l’environnement, nous les abordons également lors de nos phases de chantier et lors du choix des matériaux que nous utilisons pour choisir des produits locaux, qui diminuent l’impact de nos espaces sur l’environnement (matériaux, isolation, gestion des chantiers, etc.).

Green Soluce : Quel rôle le space manager joue-t-il dans le renforcement de la valeur d’usage du lieu ?

Mikael Benfredj : Le space manager (personne chargée de faire vivre l’espace de coworking et présent tous les jours sur le site, ndlr) est au centre de tout ce que nous venons de mentionner : création d’événements, création de communauté, etc. C’est une fonction névralgique à laquelle nous croyons vraiment, ce qui n’est pas le cas de tous les espaces de coworking.

Aujourd’hui, si le taux de turn-over est aussi faible chez Patchwork, c’est en grande partie grâce aux services proposés par nos space managers et leur investissement, c’est ce qui ressort de nos études de satisfaction.

Pour cela, nous recherchons des profils qui font preuve de rigueur dans la gestion des procédures et dans la réponse aux besoins de nos membres ; mais surtout qui font preuve d’empathie pour être à l’écoute et embarquer les membres dans l’ensemble de nos activités.

Green Soluce : Selon vous, quelle forme prendront les espaces de coworking de demain ?

Mikael Benfredj : Le coworking révolutionne actuellement le bail de location classique qui est en train de disparaître. Pour preuve, aujourd’hui, quand on rencontre des nouveaux clients, ils n’hésitent plus entre bail classique et coworking mais entre deux espaces de coworking. Cependant, le coworking doit respecter un certain nombre de codes que j’évoquais précédemment pour satisfaire tous les besoins de nos locataires.

Nous apportons une valeur d’usage forte à nos membres grâce à l’ensemble de nos activités et nous sommes particulièrement heureux d’accueillir Green Soluce dans nos murs pour accompagner son développement.

Propos récoltés et retranscris par Camille Raynaud et Pierre Rostan pour Chroniques UrbainesTM 

Pour plus d’informations sur l’immobilier et la ville agile de demain, prenez contact avec Green Soluce et découvrez nos offres de services ici.

Green SoluceEntretien avec Mikael Benfredj, Fondateur de Patchwork
Share this post