Image-vf.jpg

Entretien avec Catherine Papillon, Directrice RSE & Développement Durable de BNP Paribas Real Estate

Pour la première interview exclusive de cette Saison 5  sur le thème  « RSE & Immobilier », Chroniques Urbaines™ a interviewé Catherine Papillon, Directrice RSE & Développement Durable  de BNP Paribas Real Estate.

Valeur d’usage dans l’immobilier, réalisations innovantes et potentiel de création de valeur économique de la RSE, cet entretien a été l’occasion d’aborder les sujets au cœur de la stratégie RSE de BNP Paribas Real Estate. Revenons ensemble sur les temps forts de cet échange !  

Green Soluce : Il semble que la valeur d’usage soit au cœur de vos réflexions stratégiques, comment la définissez-vous ?

Catherine Papillon : La valeur d’usage est constitutive de la valeur d’un bâtiment mais dépasse sa simple valeur économique. En d’autres termes, il s’agit des usages proposés par un bâtiment qui permettent d’augmenter sa valeur économique. Concrètement, c’est la valeur immatérielle de ce bâtiment, au-delà de sa simple valeur matérielle liée au prix du mètre carré et de son emplacement.

GS : Pourquoi BNP Paribas Real Estate s’intéresse à la notion d’usage ?

CP : Nous vivons une période de grandes mutations : mutation démographique, mutation environnementale et mutation numérique, qui transforment nos métiers de l’immobilier et de la construction de la ville. Dans ce contexte, il est nécessaire que tous les usages soient pris en compte et que ceux qui n’existent pas encore puissent être anticipés au maximum, et ce, par l’ensemble de nos métiers : promotion, transaction, conseil, expertise, property management et investment management. Aujourd’hui nos équipes travaillent à l’anticipation et à l’intégration de ces usages diversifiés et évolutifs, afin d’être au plus proche des attentes des utilisateurs d’aujourd’hui et de demain.

GS : Avez-vous des exemples de projets concrets développés par BNP Paribas Real Estate qui prennent en compte cette réflexion sur les usages ?

CP : Un exemple concret est le projet 17&CO conçu par nos équipes promotion, lauréat du concours Inventons la Métropole du Grand Paris. Ce projet vise à restituer sa fonction et son urbanité à la Porte de Saint-Ouen (93) au travers d’un programme mixte de 17 900 m² composé de 8 000 m² de bureaux dont 1 000 m² d’incubateur, un hôtel de 100 chambres, 4 000 m² de coliving auberge de jeunesse, des commerces (mini-puces, foodcourt, Fablab…), un bâtiment karaoké réversible et un pôle de mobilité en lien avec un parking public de 500 places. Le programme 17&CO offre une dynamique toute particulière et permet un véritable renouvellement de l’offre tertiaire, hôtelière et résidentielle au sein du 17ème arrondissement de Paris.

Projet 17&CO, BNP Paribas Real Estate©

Ce projet a pour ambition de créer un lieu de transfert qui soit aussi un lieu de destination, de séjour, de travail et de loisir. Un lieu vivant jour et nuit, en intérieur et en extérieur. Fruit d’une concertation élargie aux futurs usagers du site, 17&CO répond aux attentes des riverains et des talents locaux fédérés autour de la thématique des « Makers », ces artisans nouvelle génération.

En tant que property manager, nous réfléchissons également au sujet de la valorisation amplifiée d’un bâtiment de bureaux par ses usages. Nous nous posons par exemple la question : Comment le bâtiment de bureaux peut-il fonctionner le week-end ? Nous développons aussi de nouvelles offres de services orientées vers une meilleure empreinte environnementale du bâtiment, ou encore le bien-être de ses occupants. Nous voyons l’émergence de nouveaux métiers comme celui de Community Builder ou Chief Happiness Officer.

Tout cela s’intègre aussi dans notre démarche d’innovation que nous insufflons dans nos métiers, que cela soit en promotion, en property management, en transaction ou en asset management.

GS : Comment la RSE contribue-t-elle à cette dynamique sur la valeur d’usage ?

CP : Notre approche RSE et développement durable contribue à cette dynamique sur la valeur d’usage car nous accompagnons l’ensemble des métiers pour une meilleure prise en compte des enjeux ESG dans les projets et offres de services. Nous contribuons également au développement d’un écosystème en cultivant des relations entre des start-ups, des entreprises innovantes et les équipes opérationnelles.

Nous menons notre réflexion en lien étroit avec nos différentes parties prenantes afin de co-construire avec elles les nouveaux types de bureaux de demain. A ce titre, nous avons travaillé tout au long de l’année sur le thème « Le bâtiment tertiaire 365 – 24/24 : vers une mixité temporelle et fonctionnelle des usages ? », pour déterminer les tendances qui feront la « ville de demain ». 

Tout d’abord avec le monde académique, dans le cadre du programme Villes AgilesTM ,composé notamment d’un hackathon étudiant d’une semaine réalisée par Green Soluce en partenariat avec l’ESSEC Business School, et l’appui de l’ENSAV et l’Ecole de Points ParisTech. Puis auprès des étudiants de Centrale Supélec pour réfléchir aux modèles économiques en lien avec la valeur d’usage. Nous sommes allés encore plus loin ensuite en faisant de ce thème le sujet de l’édition 2018 du Prix des Espoirs de l’Architecture BNP Paribas Real Estate. Enfin, nous avons porté cette réflexion auprès de professionnels de l’immobilier avec l’élaboration d’un atelier innovant de réflexion et de co-construction conçu avec Green Soluce et réunissant nos clients, partenaires, prestataires et collaborateurs clés.

 

Notre approche nous a ainsi permis de fonder notre réflexion sur l’intelligence collective et de contribuer à la formation de la jeune génération qui fera la ville de demain.

GS : Quelles sont les premières conclusions suite à la réalisation de cet atelier ?

CP : Tout d’abord, cet atelier a été l’accomplissement des ambitions que nous portons depuis deux ans et que nous expérimentons au quotidien dans nos métiers : dans les projets immobiliers que nous dessinons, via les services que nous proposons en property management, ainsi que les améliorations que nous apportons sur notre patrimoine en tant qu’asset manager.

Le premier élément que nous pouvons souligner est que l’accueil réservé par nos différentes parties prenantes pour le sujet de la valeur d’usage et le principe de l’atelier cocréatif a été très positif. Cela souligne une vraie envie des professionnels du secteur de se réinventer sur ces sujets-là.

Nous avons également remarqué que chacun, malgré un prisme de lecture différent selon les expertises, partage la même réflexion et que tous s’accordent sur l’intérêt de trouver les moyens à déployer pour atteindre une plus grande mixité d’usage.

Cette démarche de réflexion et de cocréation est encore actuellement en cours car nous allons organiser prochainement un second atelier suite auquel nous ne manquerons pas de partager les résultats. Notre objectif pour ce second temps de réflexion : aboutir à des mesures opérationnelles à déployer.

Propos reccueillis par Ella Etienne et Constance Flachaire pour Chroniques Urbaines™

Crédit photo : Projet 17&CO, BNP Paribas Real Estate

Pour plus d’informations sur l’immobilier et la ville agile de demain, prenez contact avec Green Soluce et découvrez nos offres de services ici.

Green SoluceEntretien avec Catherine Papillon, Directrice RSE & Développement Durable de BNP Paribas Real Estate
Share this post