Visuel-2-1.jpg

Trois leviers essentiels pour une communication RSE réussie

Présenter les éléments de manière convaincante et crédible dans le cadre d’une communication sur le développement durable et la RSE aide à donner vie au contenu. Cela permet également que l’information sur la durabilité soit bien choisie et bien construite, et qu’elle reflète la personnalité unique de chaque entité, publique ou privée.

Green SoluceTrois leviers essentiels pour une communication RSE réussie
rawpixel-790897-unsplash-e1548165884309.jpg

Le pouvoir de création de valeur de la RSE

D’après une étude sur les enjeux économiques de la Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE) de la Chambre de Commerce et d’Industrie de France (CCI France), le capital immatériel représente une part considérable de la valeur et de la réputation d’une entreprise. Le capital immatériel se réfère à l’ensemble des valeurs, compétences et techniques non quantifiables d’une entreprise. La RSE, au travers de la prise en compte des enjeux environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG), peut être un levier majeur d’amélioration de ce capital, et, à terme, contribuer à créer de la valeur économique.

Dans cet épisode de la saison 5 de Chroniques Urbaines™, nous avons sélectionné trois approches relevant de politiques RSE créatrices de valeur économique.

Green SoluceLe pouvoir de création de valeur de la RSE
visuel-1.png

Trois initiatives innovantes pour engager et fédérer les parties prenantes

Au cœur de la démarche de Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE), les parties prenantes correspondent aux individus et aux organismes dont les intérêts peuvent être affectés directement ou indirectement par les activités d’une entité économique. Participant à sa vie économique (salariés, clients, fournisseurs, actionnaires), influençant ses choix stratégiques aussi bien en interne (syndicats) qu’en externe (associations) ou encore conditionnant son activité (communautés locales, collectivités locales, État…), les parties prenantes d’une entreprise peuvent être des acteurs privilégiés de la gouvernance négociée et participative d’une structure.

Souvent présentée sous la forme d’un dialogue continu, la consultation des parties prenantes, essentielle pour identifier les enjeux saillants et importants au plus proche du terrain, prend aujourd’hui de nouvelles formes pour engager plus efficacement l’ensemble de ces acteurs clefs dans la stratégie de l’entreprise. Qu’en est-il vraiment pour les acteurs publics et privés de l’immobilier ?

Green SoluceTrois initiatives innovantes pour engager et fédérer les parties prenantes
Visuel-1.jpg

Trois leviers d’actions pour une stratégie carbone efficace et innovante

Le ministère de la Transition écologique et solidaire a rendu public le 6 décembre 2018 la dernière version de la Stratégie Nationale Bas Carbone (SNBC). Elle vise à définir le chemin de la transition écologique et solidaire vers la neutralité carbone en 2050. A l’heure où les États doivent se donner des ambitions grandissantes pour limiter les émissions de gaz à effet de serre (GES), le secteur de l’immobilier, un des principaux émetteurs, doit développer de nouveaux efforts pour atteindre les objectifs fixés, notamment au travers des politiques RSE ambitieuses.

Green SoluceTrois leviers d’actions pour une stratégie carbone efficace et innovante
Image-vf.jpg

Entretien avec Catherine Papillon, Directrice RSE & Développement Durable de BNP Paribas Real Estate

Pour la première interview exclusive de cette Saison 5  sur le thème  « RSE & Immobilier », Chroniques Urbaines™ a interviewé Catherine Papillon, Directrice RSE & Développement Durable  de BNP Paribas Real Estate.

Valeur d’usage dans l’immobilier, réalisations innovantes et potentiel de création de valeur économique de la RSE, cet entretien a été l’occasion d’aborder les sujets au cœur de la stratégie RSE de BNP Paribas Real Estate. Revenons ensemble sur les temps forts de cet échange !  

Green SoluceEntretien avec Catherine Papillon, Directrice RSE & Développement Durable de BNP Paribas Real Estate
89198567.jpg

Tous responsables du devenir de la métropole de demain ?

Pendant toute cette saison, Chroniques Urbaines™ a dressé un panorama des diverses actions de développement économique menées par des métropoles en quête de toujours plus d’attractivité, centrées autour du concept de « Marketing urbain »[1]. Mais au fait, reste une question essentielle : comment définir la métropole idéale du futur ?

Green SoluceTous responsables du devenir de la métropole de demain ?
Illustration-V3.jpg

La transition numérique : du sur-mesure territorial plutôt que du copier-coller

Comme toutes les formes de transition qui ont marqué l’évolution de nos sociétés au cours de l’Histoire, la révolution numérique qui s’opère dans le cadre de la 3ème révolution industrielle n’est pas uniforme. Elle touche de façon différenciée des territoires et des acteurs qui doivent coopérer, c’est-à-dire opérer ensemble pour relever les défis économiques, écologiques et sociaux de notre époque.

Green SoluceLa transition numérique : du sur-mesure territorial plutôt que du copier-coller
Visuel.png

Le modèle coopératif comme tempo des transitions écologique et numérique

Faire de la transition numérique un accélérateur de la transition écologique. Voilà la promesse formulée dans le livre blanc intitulé « Numérique et Environnement » [1] à travers 26 propositions d’actions destinées aux pouvoirs publics.

Savante imbrication entre deux transitions qui n’agissent pourtant pas dans le même cadre spatio-temporel, les politiques territoriales semblent plus que jamais s’apparenter à un manuel de physique-chimie.

Green SoluceLe modèle coopératif comme tempo des transitions écologique et numérique
Visuel-1.jpg

3 bonnes pratiques inspirantes pour devenir une métropole à énergie positive

Lancé par le ministère de l’Environnement en 2014, l’appel à projets « Territoire à énergie positive pour la croissance verte » (TEPCV) a reçu la candidature de 528 collectivités souhaitant s’engager durablement en faveur de la transition énergétique. Au nombre de 212, les territoires lauréats partagent l’objectif de réduire au maximum leurs besoins d’énergie afin de produire plus d’énergie qu’ils n’en consomment grâce aux énergies renouvelables.

Green Soluce3 bonnes pratiques inspirantes pour devenir une métropole à énergie positive
agglomeration_lyon_aerienne_optimod_jleone_mediacite_800.jpg

Comment le Grand Lyon transforme son territoire en accélérateur de synergies numériques ?

Depuis sa création en 2015, le Grand Lyon s’affirme de plus en plus comme une métropole intelligente, innovante, durable et vivante. Afin de répondre aux enjeux sociétaux, urbains et environnementaux, le Grand Lyon ambitionne de développer un nouveau modèle de métropole en mettant en avant des méthodes d’innovation ouvertes et des démarches agiles, qui intègrent et anticipent les évolutions numériques.

Green SoluceComment le Grand Lyon transforme son territoire en accélérateur de synergies numériques ?